fbpx

Brian de Palma

Présentation

Brian De Palma est l'un de ces wonderboys qui a bouleversé le cinéma américain des trente dernières années. Cet immense metteur en scène a réalisé 29 longs-métrages, exerçant son talent dans des genres très différents. (Thriller, action, fantastique, guerre, SF et comédie). Brian De Palma est un cinéaste très discret, peu avare d'interviews. Et a fortiori de confidences sur son œuvre et sa vie. Ce livre, qui est donc en quelque sorte un exploit, paraît au cœur d'une bibliographie à peu près vierge sur le sujet. Édité en 2001 et très vite épuisé, la première édition a reçu le Prix littéraire du Syndicat Français de la Critique de Cinéma. Il s’agit d’un livre majeur sur le réalisateur et le cinéma en général.
BIO
3e fils d'un chirurgien orthopédiste et d'une femme au foyer, Brian De Palma grandit à Philadelphie dans l'ombre d'un frère aîné. Bruce, brillant scientifique adulé par la famille. Lui-même doué pour l'électronique. Ainsi, il s'inscrit à la Columbia University de New York. Marqué par la vision, à 18 ans, de Sueurs froides d'Hitchcock (cinéaste auquel il ne cessera d'être comparé), il découvre avec émerveillement le monde du spectacle durant ses années de fac. Brian De Palma signe au début des années 60 une poignée de courts et moyens métrages documentaires et de fiction. Puis, il étudie le cinéma au Sarah Lawrence College. Il tourne avec ses camarades en 1963 son premier long métrage : The Wedding party avec Robert De Niro. Un débutant qu'il présentera en 1970 à son ami Martin Scorsese. L'acteur joue aussi dans Greetings et Hi, Mom!, comédies féroces et iconoclastes influencées par la Nouvelle Vague. Finalement, le 7e art est pour De Palma un terrain d'expérimentations, comme en témoigne l'utilisation, dès Dionysus en 1970, du split screen. Après une première expérience hollywoodienne malheureuse (Get to Know Your Rabbit), De Palma accède à la reconnaissance en 1973. Avec "Soeurs de sang", thriller d'épouvante dans lequel il développe deux de ses thèmes fétiches : le double et le voyeurisme. C'est le premier d'une série de films d'horreur truffés de références. Tels le psychédélique Phantom of the Paradise (1974) et Carrie au bal du diable (1976), deux films qui remportent le Grand Prix à Avoriaz. Cela lui valent d'être qualifié de cinéaste "postmoderne".
...
Lire plus

35,00


  • Format : 24x24 cm
  • Nombre de pages : 316 pages
  • EAN : 9782377970865
  • Date de parution : 01/10/2021
  • Thème : Cinéma

Menu