fbpx
Kat Onoma photo

Kat Onoma

Artistes

Originaires de Strasbourg, les membres de Kat Onoma se sont rencontrés au début des années 80 à l’exception du leader, Rodolphe Burger (chant, guitare) et du batteur Pascal Benoit, amis d’enfance. Forts d’une culture musicale allant du rock au jazz en passant par des influences plus expérimentales, Rodolphe Burger, Pascal Benoit, Guy “Bix” Bickel (trompette) et Philippe “Lamiral” Poirier (saxophone et guitare) forment le noyau d’une première formation, la Dernière Bande à partir de 1981.

Guy Bickel et Philippe Poirier avaient déjà partagé l’expérience du groupe Musik Aufhebung, plus axé sur l’improvisation. Jusqu’en 1986, le groupe donne de nombreux concerts et se forge un son rock très singulier. Parallèlement, les musiciens travaillent toujours ensemble dans une autre formation plus jazz, Œuvre Complète, menée par Philippe Poirier et un musicien extérieur au groupe, Yves Dormoy.

En 1986, Dernière Bande devient Kat Onoma et prend sa forme actuelle avec l’arrivée du bassiste, Pierre Keyline. Kat Onoma, qui signifie en grec “Comme son nom l’indique”, entre alors pour la première fois en studio à Bruxelles pour enregistrer un album de quatre titres, “Beggar’s law”. Après s’être vu éconduit des principales maisons de disques sur la place de Paris, seul le label Attitude, disparu depuis, accepte de signer et de distribuer le groupe. Les chiffres des ventes sont dérisoires, mais ce premier essai ne passe cependant pas inaperçu. La critique n’est pas insensible et un certain public remarque ce rock ténébreux empreint de new wave et de jazz, et que l’on compare très vite au Velvet Underground.

Parus chez GM Editions