fbpx
BJORK

BJORK

Artistes

BIO

Bjork Gudmunsdottir naît le 21 novembre 1965 à Reykjavik en Islande. Elle conservera son prénom comme nom de scène. Elevée dans une communauté hippie, dès son plus jeune âge, elle est baignée dans la musique. Elle commence à chanter à l’âge de 3 ans, et deux ans plus tard, elle découvre la flute et le piano dans sa première école de musique. Elle sortira son premier album en 1977, il s’agit d’un disque de comptines pour enfants. Adolescente, elle cherche son registre et se tournera vers plusieurs genres. Elle écume plusieurs formations, mais peine à trouver son style.
En 1983, elle intègre le groupe Kukl, dans lequel elle s’exprime enfin comme elle l’entend. Le groupe deviendra finalement « The Sugarcubes » et le groupe islandais le plus célèbre au monde.

Après trois albums, la chanteuse-leadeuse décide de poursuivre sa carrière en solo. En 1992, c’est la fin de Sugarcubes. Elle s’installe en Angleterre afin de produire son premier disque « Début » en 1993 en collaboration avec Nellee Hooper. L’album est une réussite et lui vaut une tournée en solo.

En 1995, elle retourne en Islande afin d’y réaliser son second disque : « Post », résolument orienté trip hop. Bjork se fait alors connaître à travers le monde et dépasse même les amateurs du genre. Elle s’aventure encore plus loin dans l’expérimentation avec son album produit en duo avec Mark Belle (formation techno LFO)

La singularité de sa musique tient sans doute en partie à ses racines islandaises. Elle propose des mélodies glaciales, un album plus personnel et sans doute d’un des plus aboutis de sa discographie.
Bjork rencontre Lars von Trier, en 2000, elle interprète le personnage principal de son film « Dancer in the Dark », qui lui permet de remporter le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes, pour lequel elle a composé la bande originale : Selmasongs.
En 2001, la petite Islandaise sort un quatrième album solo « Vespertine », aux sonorités froides, mais plus douces et intimistes que « Homogenic », où Bjork y exprime sa sensibilité. En 2002 et 2003, elle sort son Greatest Hits et Live Box, coffret constitué de 4 CD et d’un DVD de chansons enregistrées lors de ses concerts.

Bjork s’installe ensuite à New York, où elle décide de se concentrer sur la voix humaine dans son disque Medulla, sorti en 2004. où le son des instruments est presque absent. En 2005, elle décide de travailler avec son compagnon, et met en musique le film DR9 (Drawing restraint 9). Deux ans plus tard, elle revient pour un nouvel album plus en accord avec le ton du moment avec « Volta » en invitant notamment Antony Hegarty et Timbaland pour certaines chansons.
En 2009, elle sort « Voltaic », un coffret contenant des lives, remixs, et clips de « Volta ».

PARUS CHEZ GM EDITIONS

Menu